Catalonia voted on
1 October 2017

Qui dit quoi?

Algirdas Saudargas

Algirdas Saudargas

Membre du Parlement européen (Parti populaire européen) et ancien ministre des Affaires étrangères de la Lituanie

« Si les Catalans considèrent qu’ils sont une nation et qu’ils veulent faire et décider davantage de choses par eux-mêmes, ils le feront tôt ou tard. Les Lituaniens demandent simplement que la relation entre la Catalogne et l’Espagne se résolve de manière pacifique et négociée. Je crois que l’approche catalane est pacifique, et rien ne porte à croire qu’il n’en sera pas ainsi dans le futur. » 25/02/16

Jón Baldvin Hannibalsson

Jón Baldvin Hannibalsson

Ancien ministre des Affaires étrangères et du Commerce extérieur de l’Islande

« La volonté populaire doit être respectée. Pourquoi ne pas faire la même chose en Catalogne qu’en Ecosse? » 16/02/16

Benoit Hellings

Benoit Hellings

Sénateur belge Ecolo suivant les dossiers des affaires étrangères et de la défense

« La Catalogne, comme tous les peuples du monde, a le droit de choisir son destin. » 13/01/16

Dana Rohrabacher

Dana Rohrabacher

Président de la sous-commission sur l’Europe du Congrès américain

« Je ne vois aucune raison pour laquelle le peuple catalan n’aurait pas le droit de décider s’il veut faire partie de l’Espagne. Comme tous les autres peuples, ils ont le droit de décider. La Catalogne a les mêmes droits que tout autre peuple. À long terme, il serait préférable de permettre un référendum à l’écossaise. Il est préférable de laisser les gens décider s’ils veulent continuer de faire partie d’un pays, plutôt que de leur faire sentir qu’ils sont obligés de rester, car une telle contrainte génère des ressentiments et une certaine animosité, ce qui nuit à l’idée même d’unité dont un pays a besoin. » 09/09/15

Krzysztof Charamsa

Krzysztof Charamsa

Prêtre et théologien polonais. Secrétaire adjoint de la Commission théologique internationale de la Congrégation pour la doctrine de la foi au Vatican

« Un principe fondamental de la doctrine sociale de l’Église est le droit à l’autodétermination. Il est donc inacceptable au nom de l’Église de qualifier d’immoraux ceux qui défendent les droits ou l’identité d’une nation. » 08/09/15

Iannis Varoufakis

Iannis Varoufakis

Économiste gréco-australien et ancien ministre des Finances de la Grèce

« Je ne suis pas contre la poussée indépendantiste en Catalogne. Je crois au droit à l’autodétermination. Si vous vivez à Barcelone et que vous vous sentez vraiment colonisés, l’internationalisme ne signifie pas que vous devez accepter la colonisation. » 02/09/15

Shinzo Abe

Shinzo Abe

Premier ministre du Japon

« Nous respecterons le droit à l’autodétermination de tous les peuples dans le monde entier. » 14/08/15

José Mujica

José Mujica

Ancien Président de l’Uruguay 2010-2015

« Je suis radicalement favorable au droit des Catalans de décider. » 09/07/15

Franc Bogovič

Franc Bogovič

Membre du Parlement européen (Parti populaire européen) et ancien ministre de l’Agriculture et de l’Environnement de la Slovénie

« Je peux comprendre que la Yougoslavie ou l’URSS n’ait pas accepté un référendum, mais il n’est pas tout à fait normal qu’il ne puisse pas y en avoir un en Catalogne, qui fait partie d’un pays démocratique comme l’Espagne. Dans les pays démocratiques, ce qui compte avant tout, c’est la volonté populaire. Ces processus ne sont faciles pour personne mais, en définitive, le peuple doit pouvoir décider. » 12/06/15

Pavel Durov

Pavel Durov

Fondateur du réseau social Telegram Messenger

« Je suis un grand admirateur de la Catalogne et je visite fréquemment Barcelone. J’espère que l’Espagne et l’ONU reconnaîtront bientôt son indépendance, si c’est ce que la majorité des Catalans veulent, bien entendu. Mais le mouvement indépendantiste semble fort. Pourquoi l’Espagne a-t-elle si peur d’organiser un référendum en Catalogne, comme celui de l’Écosse? » 03/06/15

Christy Burke

Christy Burke

Maire de Dublin

« Les urnes, c’est fantastique. Les Catalans peuvent y aller, les urnes sont extrêmement parlantes. J’espère que la Catalogne va aller de l’avant comme l’Irlande dans le passé et que l’Irlande sera en mesure d’aider les dirigeants catalans à faire possible le pays dont ils ont besoin, un pays digne de ce nom et indépendant, grâce à l’autodétermination. Nous comprenons certainement la position, les points de vue et les sentiments du peuple catalan parce que nous savons ce qu’il en est d’être traités comme des citoyens de deuxième classe. » 28/05/15

Ada Colau

Ada Colau

Activiste et future maire de Barcelone

« La Catalogne est une nation et elle doit pouvoir décider librement de sa relation avec l’Espagne. C’est ce que des millions de personnes ont demandé. Dans toute démocratie, les citoyens doivent pouvoir se prononcer sur les questions qui les concernent. Nous nous sommes engagés en faveur du droit de décider. Barcelone est fière d’être la capitale de la Catalogne et elle soutiendra la Catalogne dans son droit de décider. Dans le mouvement `Barcelona en Comú´, certains sont indépendantistes depuis toujours, d’autres sont fédéralistes et quelques-uns considèrent qu’il ne s’agit pas d’une priorité, mais nous sommes tous unis dans notre engagement en faveur du droit de décider. » 25/05/15

Naomi Klein

Naomi Klein

Auteure, activiste social et cinéaste

« Je crois en l’autodétermination et je crois en la démocratie et je pense que s’il y a un désir démocratique d’indépendance, il faut le respecter. Que ce soit en Catalogne, en Écosse ou au Québec, où je suis née. » 27/03/15

Alex Salmond

Alex Salmond

Ancien Premier ministre de l’Écosse et chef du Parti national écossais

« La Catalogne n’est pas l’Écosse et l’Écosse n’est pas la Catalogne, mais on peut trouver un parallélisme, des principes qui sont universellement vrais, comme le droit à l’autodétermination. La Catalogne doit trouver, comme nous l’avons fait, la voie vers un processus concerté lui permettant de décider de son avenir. » 19/03/15

Arthur C. Brooks

Arthur C. Brooks

Président de l’American Enterprise Institute (AEI)

« Les dirigeants nord-américains voient avec bienveillance l’idée d’autodétermination, qui est un concept très américain. Nous ne vous dirons pas ce que vous devez faire, mais si vous voulez devenir indépendants, cela ne nous pose pas de problèmes. » 12/02/15

Francesc Pardo

Francesc Pardo

Évêque de Gérone

« Je pense qu’il est très important que les citoyens aient pu s’exprimer lors du vote du 9 novembre 2014, et maintenant ceux qui ont la responsabilité de gouverner doivent être conséquents et résoudre le problème conformément à la volonté populaire. Il n’y aura pas de solution s’il n’y a pas de négociation et de dialogue. » 08/02/15

Sitapha Savané

Sitapha Savané

Basketteur professionnel sénégalais du Joventut Badalona

« Ils disent que je suis indépendantiste parce que je défends le droit de décider. Le droit de décider, c’est une évidence dans une démocratie. Nous avons perdu beaucoup de temps dans un débat inutile. Est-ce qu’on doit respecter les lois? Bien sûr. Mais nous savons aussi qu’elles peuvent être modifiées et qu’elles doivent être adaptées pour résoudre les problèmes. Ce qui manque, à mon avis, c’est plus de débat sur les avantages et les inconvénients de l’indépendance. » 05/02/15

Viggo Mortensen

Viggo Mortensen

Acteur américain

« À long terme, je crois que le gouvernement espagnol se trompe en ne faisant pas comme le Royaume-Uni en Écosse. Laissez-les voter. » 12/12/14

Carlos Ferrater

Carlos Ferrater

Architecte, auteur de trois bâtiments dans le village olympique de Barcelone

« L’attaque de la Cour constitutionnelle contre le Statut d’autonomie adopté par le Parlement catalan a été le moment le plus critique de notre relation avec l’État espagnol, la preuve définitive que la Catalogne n’y a pas sa place. Tout ce sentiment d’impuissance a fini par exploser face au refus du droit de décider. Il a finalement déclenché un mouvement collectif, solidaire et bruyant de la société civile pour défendre le principe que tout peuple a le droit de décider de son avenir. Les Catalans réclament ce droit de façon pacifique et démocratique. » 11/12/14

Mário Soares

Mário Soares

Ancien Président du Portugal (1986-1996)

« Les Catalans doivent dire s’ils ont le droit de décider de leur avenir politique. » 09/12/14

Margrethe Vestager

Margrethe Vestager

Femme politique danoise et commissaire européenne à la Concurrence

« Avec ou sans référendum, écouter les gens est une chose que je trouve toujours positive, même quand vous n’êtes pas d’accord avec eux. Si l’on n’écoute pas les autres, on n’apprend jamais rien. » 20/11/14

Paul Preston

Paul Preston

Historien et hispaniste anglais

« Je pense que les gens ont le droit de décider de leur propre avenir. J’ai signé le manifeste pour exprimer ma solidarité démocratique avec les personnes qui veulent voter, qui qu’elles soient. Les décisions doivent être prises après un débat civilisé, et cela ne se produira pas tant que les gens ne seront pas autorisés à voter. Le fait est que tout le monde juge le comportement de Madrid antidémocratique. Tant que Madrid ne reconnaîtra pas la nécessité d’un vote, l’opinion publique en général rejettera ce comportement antidémocratique et borné de Madrid. » 18/11/14

Jordi Savall

Jordi Savall

Musicien

« Il faut demander aux gens ce qu’ils veulent. Il faut les laisser voter dans un référendum et regarder le résultat. La première étape, c’est de savoir ce que les gens pensent en Catalogne et ensuite, il incombe à chacun de respecter la volonté de la majorité. » 03/07/14

« Gandhi disait que si une loi s’oppose à la dignité humaine, il faut pouvoir s’opposer à cette loi. Si la Constitution espagnole ne permet pas à une partie importante de la société catalane de s’exprimer, elle perd de sa valeur, car elle s’oppose à la dignité humaine. La Catalogne a le droit de voter et il n’est pas juste que des droits fondamentaux soient bafoués. » 17/10/14

Ken Follett

Ken Follett

Auteur de best-sellers

« Je comprends que les Catalans soient très en colère quand on leur dit qu’ils n’ont même pas le droit de choisir. Je pense que c’est clairement une erreur politique de dire aux gens qu’ils ne peuvent même pas donner leur opinion. Personne ne va accepter ça. Ce n’est pas la façon de clore le débat. Et je comprends la colère de ceux qui disent `J’ai le droit de choisir, nous sommes en démocratie!´ » 02/10/14

Aleix et Pol Espargaró

Aleix et Pol Espargaró

Pilotes de moto GP

Aleix: « Je trouve inconcevable qu’à l’époque actuelle on ne puisse pas voter et décider de notre avenir. Je pense que nous vivons dans un pays démocratique et qu’il est évident que nous devons pouvoir décider de ce que nous voulons pour nos enfants. »

Pol: « Nous espérons qu’on nous laissera décider et que nous pourrons tous donner notre avis. En fin de compte, c’est comme ça qu’il faudrait procéder. Une fois que les gens se seront prononcés, ce sera soit un résultat, soit l’autre, mais tout le monde doit avoir le droit de décider. » 27/09/14

Barack Obama

Barack Obama

Président des États-Unis

« Nous croyons que le droit prime la force, que les grandes nations ne devraient pas pouvoir brimer les plus petites, que les peuples doivent pouvoir choisir leur propre avenir. Ce sont des vérités simples, mais qui doivent être défendues. » 24/09/14

Joaquín Sabina

Joaquín Sabina

Chanteur espagnol

« L’indépendance catalane reste incertaine. Mais les gens doivent avoir le droit de voter et de se prononcer sur autant de questions que possible. Dans les pays très démocratiques, comme les Etats-Unis ou la Suisse, on vote très souvent par référendum. Quand on interdit de poser des questions, c’est parce qu’on a peur des réponses. » 21/09/14

David Cameron

David Cameron

Premier ministre du Royaume-Uni

« Nous sommes une démocratie, on ne peut pas obliger les gens à continuer de faire partie du Royaume-Uni contre leur volonté, et nous devrions être fiers du fait que nous sommes une démocratie et que nous votons sur ces questions. » 10/09/14

« Le Parti national écossais avait gagné les élections en Ecosse en 2011 en promettant un référendum sur l’indépendance. Nous aurions pu y opposer notre veto, nous aurions pu jouer les atermoiements, mais, comme pour les autres grands enjeux, la solution correcte, c’était de prendre une grande décision, sans se dérober. Je crois passionnément en notre Royaume-Uni. Je voulais plus que tout que notre Royaume-Uni reste ensemble. Mais je suis aussi un démocrate. Et il était juste que nous respections la majorité du SNP au Parlement écossais et nous avons donné au peuple écossais le droit d’avoir son mot à dire. » 19/09/14

Xavi Hernández

Xavi Hernández

Footballeur et capitaine du FC Barcelone

« Nous avons sans le moindre doute le droit de voter. Nous devons voter, les gens doivent s’exprimer et je suis favorable à la consultation, bien entendu. » 17/09/14

Gerard Piqué

Gerard Piqué

Footballeur du FC Barcelone

« Je suis favorable à un référendum en Catalogne. Je pense que c’est la solution la plus démocratique, parce qu’en fin de compte les gens doivent avoir le droit de voter. » 16/09/14

Noam Chomsky

Noam Chomsky

Linguiste, philosophe, cognitiviste et activiste américain

« Un référendum va se tenir en Catalogne, un autre en Écosse, sur l’autonomie ou l’indépendance. C’est la dissolution du système des États européens, un phénomène qui vient de loin, et la reconstruction des langues. » 04/08/14

Graham Watson

Graham Watson

Membre du Parlement européen et président de l’Alliance des libéraux et des démocrates pour l’Europe – ALDE

«Je comprends ce que ressentent les Catalans et qu’ils veuillent décider de leur avenir par un référendum. L’union entre la Catalogne et l’Espagne n’a jamais été volontaire, contrairement au cas de l’Ecosse et du Royaume-Uni. » 18/07/14

Michael Ignatieff

Michael Ignatieff

Auteur, universitaire et ancien homme politique canadien

« L’Espagne ne peut pas éviter, ou ne devrait pas éviter, que les Catalans aient ce que nous pourrions qualifier d’élan collectif, et qu’ils disent ce qu’ils veulent. Au Canada, nous avons eu des référendums et ils n’ont pas détruit le pays. Un référendum en Catalogne ne détruirait pas l’Espagne. S’y opposer, c’est une erreur de la classe politique espagnole. Personnellement, je n’aime pas trop les référendums, mais je ne vois pas d’autre issue si les citoyens ne sont pas d’accord avec l’ordre constitutionnel. C’est une démocratie, ils doivent pouvoir s’exprimer. » 11/06/14

Helder Costa

Helder Costa

Dramaturge portugais

« Je peux très bien comprendre les désirs de mes amis catalans. Je sais que l’Espagne est une monarchie, mais les citoyens ont le droit de vote. Il est nécessaire de faire la distinction entre citoyens et sujets, et les citoyens doivent pouvoir voter. » 08/06/14

Ettore Messina

Ettore Messina

Entraîneur de basket-ball

« Je ne connais pas précisément la situation, mais ce qui est clair vu de l’extérieur, c’est qu’il faut faire la distinction entre ce que dit la loi et les pouvoirs qui reviennent au peuple. Nous vivons dans un monde où nous devons chercher des solutions pour protéger les droits des minorités de façon politique et non pas violente. La Catalogne a une histoire, une langue et une identité. À un moment donné, les deux parties devraient s’asseoir à la même table et trouver des solutions. Ils ne peuvent pas ignorer le fait que plus d’un million de personnes ont manifesté dans les rues de Catalogne. Je ne connais pas exactement la situation du point de vue légal, mais je ne comprends pas pourquoi la Catalogne ne peut pas être un pays normal. » 18/05/14

Ska Keller

Ska Keller

Femme politique allemande et membre du Parlement européen (Alliance 90/Les Verts), candidate à la présidence de la Commission européenne

« Si je suis élue présidente de la Commission européenne, je soutiendrai la Catalogne dans sa revendication d’un vote consultatif sur son avenir politique et sa relation avec l’Espagne. » 10/03/14

« Les Écossais et les Catalans devraient avoir le droit de décider de leur avenir. Si je deviens présidente de la Commission européenne, je serais très heureuse de les accueillir s’ils décident d’être indépendants. » 15/05/14

Guy Verhofstadt

Guy Verhofstadt

Président du Groupe parlementaire de l’Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe (ADLE) et ancien Premier ministre de la Belgique

« L’Union Européenne ne devrait pas intervenir dans cette affaire, et elle ne devrait certainement pas intervenir de façon négative comme elle l’a fait jusqu’à présent. Nous devons tenir compte de ce que pensent les gens. Nous ne pouvons pas construire une Union européenne où la voix du peuple n’est pas prise en compte. L’Espagne et les Catalans doivent décider et nous devons jouer un rôle positif dans le dialogue entre les deux parties. On ne peut pas jouer un rôle négatif comme l’a fait M. Barroso ces derniers mois. » 15/05/14

Alexis Tsipras

Alexis Tsipras

Président de la Coalition de la gauche radicale (SYRIZA) en Grèce et du Parti de la gauche européenne

« La gauche européenne respecte le droit à l’autodétermination des peuples. Mais les affrontements entre peuples n’apporteront jamais de résultats positifs. Nous voulons respecter le droit des peuples à décider de leur avenir dans le respect du droit international. La Catalogne et l’Écosse pourraient également avoir une plus grande autonomie dans leurs communautés fédérales respectives. » 15/05/14

Desmond Tutu

Desmond Tutu

Archevêque émérite du Cap, Prix Nobel de la Paix et XXVI Prix International Catalogne 2014

« Ce n’est pas un bon signe de contraindre un peuple à une union qu’il ne veut pas quand une telle union est vécue comme un joug autour de son cou, comme nous l’observons maintenant. Si un peuple est fermement décidé à sortir d’une union, il est de loin préférable de l’écouter et de l’entendre plutôt que de le forcer à persister dans une relation qu’il ne veut pas. » 08/05/14

José Bové

José Bové

Agriculteur, homme politique et syndicaliste français, et co-tête de liste des Verts européens

« À partir du moment où la Catalogne a décidé d’organiser un référendum, je ne vois pas comment Madrid pourrait s’opposer au résultat, à condition qu’il soit transparent et que des observateurs puissent vérifier qu’il est démocratique. S’y opposer est tout à fait contraire au droit du peuple à décider de son propre avenir. » 05/04/14

Martin Wolf

Martin Wolf

Rédacteur en chef adjoint et commentateur économique en chef au Financial Times

« Si une majorité écrasante des Catalans veut l’indépendance, il faut l’accepter. Je crois en l’autodétermination. C’est pourquoi j’ai soutenu le référendum écossais. » 09/03/14

Vaira Vīķe-Freiberga

Vaira Vīķe-Freiberga

Ancienne Présidente de la Lettonie

« C’est le point de vue humain de l’identité des personnes et comment elles s’identifient à un État-nation. Si à un moment donné, elles estiment que le gouvernement central ne représente pas leurs intérêts et qu’elles ont une identité qu’elles veulent défendre, conformément au principe de l’autodétermination, il faut autoriser un référendum parce qu’un référendum, c’est l’expression du choix et de l’opinion des personnes. » 23/02/14

Andreas Unterberger

Andreas Unterberger

Journaliste et blogueur autrichien, membre du Conseil d’administration de l’Institut Hayek

« Une province, un état fédéré, une région peuvent-ils déclarer leur indépendance ? De l’Écosse au Pays Basque, l’Europe sera confrontée à cette question fondamentale dans un avenir proche. Si nous prenons la démocratie au sérieux, nous ne pouvons parvenir qu’à une conclusion : si des régions veulent vraiment sortir de l’État auquel elles appartiennent et qu’elles sont prêtes à supporter les coûts que cela implique, elles devraient avoir la possibilité de le faire. Sinon, c’est du pur colonialisme et impérialisme. » 18/02/14

Nicola Sturgeon

Nicola Sturgeon

Vice-Première ministre de l’Écosse et vice-présidente du Scottish National Party

« Chaque pays a droit à l’autodétermination. […] L’accord entre les gouvernements de Londres et d’Edimbourg pour autoriser un référendum sur l’indépendance en Écosse est un modèle de la façon dont ces problèmes peuvent être résolus dans d’autres pays. » 13/02/14

Ken Loach

Ken Loach

Réalisateur

« Je ne connais pas la situation catalane en profondeur, mais tous les peuples ont droit à l’autodétermination. […] En Écosse, ils peuvent construire un pays meilleur. Ils sont plus radicaux, ils défendent l’État-providence et de meilleurs services. Si j’étais écossais, je voterais pour l’indépendance. » 13/02/14

Ben Rhodes

Ben Rhodes

Conseiller national adjoint de Barack Obama en matière de sécurité chargé des communications stratégiques et des discours

« Parfois, l’autonomie fonctionne, parfois les peuples finissent par devenir des États indépendants, parfois il y a des unions, et je pense donc, de manière générale, que nous sommes favorables à ce qu’il y ait un processus d’examen de ces questions dans chaque pays, mais au bout du compte c’est à chaque pays, à chaque ensemble de peuples, qu’il incombe de faire ses propres choix. » 31/01/14

Huw Evans

Huw Evans

Professeur de droit à la Cardiff Metropolitan University – Pays de Galles

« Un référendum sur l’indépendance devrait être possible en Catalogne. Le gouvernement espagnol ne respecte pas le principe démocratique : il ne tient compte que de ce qui figure dans la Constitution, en omettant les principes démocratiques. Si le gouvernement espagnol nie au peuple catalan le droit à l’autodétermination, il viole des droits universels fondamentaux tels que la liberté d’expression. » 09/01/14

Daniel Turp

Daniel Turp

Professeur de droit constitutionnel et international à l’Université de Montréal (Québec), ancien député à l’Assemblée nationale du Québec pour le Parti québécois

« L’article 2 de la Constitution espagnole, qui définit le caractère indissoluble de l’intégrité territoriale, est contraire au droit international, car il existe une norme juridique supérieure qui établit le droit de tous les peuples à se constituer en État souverain. […] L’Espagne devra résoudre ce problème le jour où il y aura une majorité claire en faveur de l’indépendance de la Catalogne. Le droit à l’autodétermination n’est pas exclusivement réservé au cas des colonies. » 10/12/13

Javier Pérez-Royo

Javier Pérez-Royo

Professeur de droit constitutionnel à l’Université de Séville – Espagne

« La démocratie et le droit de décider devrait aller de pair : personne en Espagne ne peut être privé du droit de décider. La Constitution elle-même prévoit des procédures pour sa révision, mais la réforme constitutionnelle relève de la science-fiction, a fortiori si la Catalogne prétend y arriver unilatéralement. Les Espagnols ont le droit de décider ce qu’ils veulent et ce droit devrait être recueilli dans la Constitution. » 22/11/13

José Antonio Pérez Tapias

José Antonio Pérez Tapias

Doyen de la Faculté de Philosophie et Lettres de l’Université de Grenade – Espagne

« Le droit du peuple catalan à décider, dans une consultation juridique dans le cadre de la Constitution espagnole, semble une étape obligée vers un État fédéral. Compte tenu de la situation politique en Espagne, l’État fédéral dont nous avons besoin doit être plurinational. » 11/11/13

Alain G. Gagnon

Alain G. Gagnon

Professeur de sciences politiques à l’Université du Québec à Montréal

« La Catalogne a pleinement le droit de décider de son propre avenir, car c’est historiquement une des nations fondatrices de l’Espagne contemporaine. Nous devons écouter démocratiquement sa voix. C’est aussi simple que cela. » 30/10/13

Michael Moore

Michael Moore

Député libéral-démocrate britannique et ancien secrétaire d’État pour l’Écosse

« Une situation politique dans laquelle la légalité s’impose à la volonté populaire n’est pas facile. […] L’Europe a beaucoup évolué au cours des siècles, en particulier au cours des cent dernières années. Au bout du compte, si les Catalans décident de devenir un pays indépendant, je serais très surpris si cela n’était pas reconnu au niveau international. » 23/10/13

Graham Watson

Graham Watson

Membre du Parlement européen et président de l’Alliance des libéraux et des démocrates pour l’Europe – Angleterre

« Je ne suis certainement pas opposé à un référendum en Catalogne si c’est ce que souhaite le peuple catalan, et je ne verrais pas non plus d’inconvénient à une Catalogne qui se gouverne elle-même au sein de l’Union européenne. […] L’Union européenne doit être une entité suffisamment forte, mais suffisamment souple, pour permettre aux peuples de s’exprimer en son sein. Cela peut signifier des changements de frontières. Mais nous sommes des démocrates et si c’est ce que souhaite la majorité, c’est ce qui doit se produire. » 22/10/13

Bardo Fassbender

Bardo Fassbender

Professeur de droit international et de droit public des universités de Munich (Allemagne) et de Saint-Gall (Suisse)

« La légitimité d’un référendum sur l’indépendance en Catalogne dépendra de beaucoup de circonstances ainsi que de son contexte. L’instrument essentiel d’un tel processus, ce sont des élections libres, mais il faudrait également que la participation soit forte et que le nombre de votes affirmatifs soit élevé. Le rôle des observateurs internationaux est également très important. Si ces conditions sont respectées, il n’y aura guère de doutes ; si ce n’est pas le cas, l’Europe fera preuve de ses doutes. » 15/10/13

Johannes Hahn

Johannes Hahn

Commissaire européen à la politique régionale

« Il n’y a certes aucune disposition dans le traité qui indique ce qu’il faut faire en cas d’indépendance et c’est pourquoi certains experts juridiques estiment que la Catalogne devrait alors demander l’adhésion. Cependant, nous devrions adopter une approche plus souple pour résoudre ce problème, car s’il y a l’indépendance, elle ne se fera pas d’un jour sur l’autre. » 08/10/13

Nils Schmid

Nils Schmid

Vice-Premier ministre et ministre des Affaires économiques et financières du Land de Bade-Wurtemberg – Allemagne

« Le processus en Catalogne doit bien entendu reposer sur un référendum, car il appartient au peuple de parler et de décider. La Constitution espagnole devrait le prévoir ou fournir le cadre juridique à cet effet. » 01/10/13

Algirdas Butkevicius

Algirdas Butkevicius

Premier ministre de la Lituanie

« Chaque pays a droit à l’autodétermination et doit trouver sa propre voie. […] Je suis heureux que l’exemple lituanien (la Voie balte) ait inspiré les Catalans. Je salue tous les moyens pacifiques d’exprimer la solidarité au sein des peuples et le droit à l’autodétermination. » 14/09/13

Valdis Dombrovskis

Valdis Dombrovskis

Premier ministre de Lettonie

« S’il existe une volonté claire de la population et une exigence claire d’un référendum en Catalogne, je pense qu’il vaut vraiment la peine d’y prêter attention et de rechercher la manière de traiter cette question. » 13/09/13

Günther Dauwen

Günther Dauwen

Directeur de l’Alliance libre européenne – Flandre

« Nous croyons que la liberté, la démocratie et le droit de décider de son propre avenir sont des valeurs fondamentales de l’Europe. Nous nous féliciterions que la Catalogne, une République catalane, devienne un nouvel État en Europe, si c’est ce que le peuple décide. Nous vous demandons de ne pas oublier ce rêve: le monde nous regarde. Le monde vous regarde. Nous caressons ce même rêve, faisons-en une réalité. » 02/07/13

David Cameron

David Cameron

Premier ministre du Royaume-Uni

« Je ne crois pas qu’il soit approprié, en définitive, d’essayer d’ignorer ces questions de nationalité, d’indépendance, d’identité … Je pense qu’il convient de défendre ses arguments, de les assumer et de laisser les gens décider. Mais il s’agit de ma vision des choses au Royaume-Uni et je n’aurais jamais la prétention de dire aux Espagnols comment ils doivent faire face à ces défis. C’est une question qui incombe au gouvernement espagnol et au Premier ministre espagnol. » 12/06/13

Zygmunt Bauman

Zygmunt Bauman

Sociologue polonais

« Les Catalans ne veulent pas rompre l’Europe, ils veulent continuer d’en faire partie. Il s’agit d’un cas sans précédent pour le laboratoire européen, mais les problèmes sont là pour être résolus et non pour les laisser pourrir. Nous devrions éviter d’ajouter des obstacles inutiles. Pourquoi la Catalogne ne pourrait-elle pas devenir un État membre de l’Union européenne au même titre que l’Espagne ? Quelle différence y a-t-il entre compter 27 États membres ou en compter 35 ? » 12/06/13

Allen Buchanan

Allen Buchanan

Professeur de philosophie à la Duke University (États-Unis)

« Un argument fort en faveur du droit de la Catalogne à une sécession sans consentement est que l’Espagne n’a pas fait preuve de bonne foi dans sa réponse aux demandes d’une plus grande autonomie. » 26/05/13

Ban Ki-moon

Ban Ki-moon

Secrétaire général des Nations Unies

Interrogé sur la Catalogne: « L’ONU a pour position ferme et de principe que les droits de l’Homme doivent être respectés et protégés. Tous les litiges existants entre les pays et au sein des pays doivent être résolus par des moyens pacifiques et par le dialogue, en respectant les aspirations véritables des peuples en question. » 02/04/13

Louis Susman

Louis Susman

Ambassadeur américain au Royaume-Uni

« Si les Écossais, au terme de leur réflexion, décidaient de continuer de faire partie du Royaume-Uni, cela la renforcerait bien évidemment. S’ils décident, sur la base de raisons solides, qu’ils veulent se séparer du Royaume-Uni, nous trouverons des moyens de coopérer avec eux. Il le faut bien. Il n’y a aucune différence: si la Catalogne se séparait de l’Espagne, nous devrions trouver la manière de collaborer avec elle. » 21/02/13

Franz Schausberger

Franz Schausberger

Homme politique et historien autrichien, fondateur de l’Institut des régions d’Europe (IRE) à Salzbourg

« Dans les dictatures, la plupart des sécessions conduisent à des guerres. Les démocraties devraient trouver des solutions pacifiques à ces défis, comme l’ont fait la Slovaquie et la République tchèque. Les causes de la sécession résident presque toujours dans l’incapacité d’un État à satisfaire les régions qui souhaitent une plus grande autonomie et à engager un dialogue constructif avec ces dernières. En outre, en période de crise économique, les régions qui sont économiquement fortes (mais qui sont également touchées par les crises) estiment qu’elles ne sont pas bien traitées par le gouvernement central. » 27/11/12

Bodil Valero

Bodil Valero

Député suédois (Parti Vert) et porte-parole pour les affaires étrangères

« La Suède a été le premier État à reconnaître l’indépendance du Kosovo, ce que, soit dit en passant, l’Espagne n’a toujours pas fait. Et la Suède est un pays démocratique. Par conséquent, je suis d’avis que les démocrates suédois doivent être favorable au référendum catalan. » 11/10/12

Vicente del Bosque

Vicente del Bosque

Entraîneur de l’équipe espagnole de football

« Les Catalans ont le droit de défendre l’indépendance. Je crois que chaque peuple est libre de choisir son avenir. » 14/09/12


Souscrivez vous à notre Newsletter


Réseaux sociaux