Catalonia voted on
1 October 2017

Le vote du 1.Oct2017

 Quoi?

Un référendum d’indépendance légitime et juridiquement contraignant, avec une question binaire, «Voulez-vous que la Catalogne soit un pays indépendant sous forme de république?», à laquelle il faut répondre par oui ou par non.

Le référendum est légal en vertu d’une loi relative au référendum d’autodétermination régissant ce vote, qui est en passe d’être adoptée par le Parlement catalan et qui prévoit une commission électorale et des observateurs internationaux. Cette initiative fait suite à cinq ans d’efforts et 18 tentatives pour convenir d’un référendum avec le Parlement et le gouvernement espagnols.


 Quand?

Le dimanche 1er octobre 2017.


 Où?

Dans les bureaux de vote habituels de Catalogne.


 Comment?

Si le «Oui» l’emporte lors du référendum, l’indépendance sera proclamée par le Parlement catalan dans les deux jours suivant le vote du 1er octobre.

Si le «Non» l’emporte, le Parlement actuel sera dissous et le président catalan convoquera des élections anticipées.


 Qui?

80 % des Catalans ont affirmé à maintes reprises vouloir voter sur l’avenir politique de la Catalogne. Ce pourcentage élevé comprend tant les partisans que les adversaires de l’indépendance. Les Catalans ont également donné une majorité parlementaire aux partis politiques indépendantistes lors des dernières élections régionales. Il existe donc un mandat démocratique clair pour un vote sur l’indépendance.

Seront appelés aux urnes tous les citoyens âgés de 18 ans et plus de nationalité espagnole qui résident en Catalogne — ainsi que ceux qui sont inscrits comme électeurs résidant à l’étranger et dont le dernier domicile espagnol se trouvait en Catalogne.


 Pourquoi?

Après une dictature de 40 ans qui s’est achevée en 1975, l’Espagne a été divisée en 17 régions autonomes avec des pouvoirs décentralisés. Le Statut d’autonomie de la Catalogne a été adopté par le Parlement et le gouvernement espagnols, et ratifié par une large majorité des citoyens lors d’un référendum en Catalogne. En 2010, beaucoup de ces pouvoirs décentralisés ont été supprimés par la Cour constitutionnelle espagnole, suite à un recours formé par le Parti Populaire actuellement au pouvoir en Espagne, ce parti ayant depuis entrepris une campagne de recentralisation. Ces actions font peser des menaces croissantes sur la culture et la langue de la Catalogne. La proposition formulée par la Catalogne de se voir octroyer une plus grande responsabilité fiscale, à l’instar de celle accordée depuis longtemps au Pays Basque et à la Navarre, a été rejetée sans discussions par le gouvernement espagnol en 2012. Les dépenses du gouvernement central en infrastructures en Catalogne restent à la traîne si on les compare à celles dont bénéficient d’autres régions d’Espagne. Dès lors, de nombreux Catalans en sont peu à peu venus à estimer que les intérêts de la Catalogne seraient mieux protégés en visant l’indépendance.

Par ailleurs, le référendum sur l’indépendance respecte le mandat donné par le peuple catalan aux partis indépendantistes lors des dernières élections législatives catalanes et remplit la promesse de faire tout ce qui est possible pour s’engager vers l’indépendance face au refus opposé depuis des années par le gouvernement du Parti Populaire ne serait-ce que de parler des préoccupations du peuple catalan.


Souscrivez vous à notre Newsletter


Réseaux sociaux